Gazette Dodécadente #15 : septembre 2018

Pour cette première Gazette postée dans les Carnets, j’ai tenté quelques nouveautés ! Et pour les petits nouveaux :
C’est un rendez-vous littéraire exclusif à ce blog. Remix exotique du Sunday’s Book, librement inspiré du « C’est le 1er, je balance tout » inventé par Julia Lupiot sur son blog Allez vous faire lire, il est mensuel et servira de bilan un peu fourre-tout à propos du blog, de l’actualité littéraire francophone, de sujets aussi barbares que les musiques que j’écoute ou mon Bullet Journal…
Pourquoi « Gazette dodécadente » ? Le mot « gazette » est diablement sous-côté ; « dodéca » désigne un groupement de douze unités, comme les douze mois de l’année ; « décadence » est un autre terme sous-côté.
l
¿Septembre 2018, qué pasó?
l
Quels articles ont été postés sur le blog ?
Chronique de Sauvages, de Nathalie Bernard
Partir en Livre 2018 : mon compte-rendu
 l
l
Quels livres ai-je lus ? Classement du top au flop
Le Fléau, de Stephen King ; tome 1 : ****
Dérapages, d’Harlan Ellison : ***
Ces morts heureux et héroïques, de Luke Mogelson : **
La Volte, de Yann Fastier : x
l
l
Coup de cœur du mois

« Le Petit Monstre » est un court-métrage réalisé par Anaïs Vachez avec le Studio 4. Il raconte le coup de foudre d’un livreur et d’une de ses clientes, qui cache dans son appartement une créature singulière… Outre la très jolie métaphore développée par l’histoire, la réalisation est vraiment cool – autant que je puisse en juger, véritable novice. C’est tout simple, tout doux, et ça fait réfléchir. Notons la présence de Raphaël Descraques, qui n’en est plu à son coup d’essai en tant qu’acteur de webséries (personnellement, je l’ai connu grâce à Golden Moustache et au Visiteur du futur). C’est Aurélia Poirier qui joue l’autre protagoniste.
l
l
L’actualité littéraire sur Internet
Les partenariats des blogueurs, faut-il tout accepter ?
Béatrice Courau s’insurge chez ActuaLitté : Lisez, mais lisez bordel !
 Chronique de « Moi ce que j’aime c’est les monstres » par Livraisons Littéraires
Chronique de « Signe particulier : transparente » chez Alice Neverland
Le booktubeur Nathan fait de la pub pour Brexit Romance, le petit dernier de Clémentine Beauvais : sa vidéo est EXTRAORDINAIRE.
Greg, de Librairie I’m Coming, nous parle de son parcours et de ses projets de futur libraire ! (Le travail et la motivation de Greg sont assez folle, donc il est probable qu’on reparle de lui par ici prochainement)
Le 6 septembre, Samantha Bailly a publiquement annoncé la création de la Ligue des auteurs professionnels. Une réponse au changement de régime alarmant qui touchera tous les auteurs en 2019… si aucune mesure convenable n’est prise à temps. À la direction de cette ligue, de gros poissons : Samantha elle-même, mais aussi Joan Sfar, Tatiana de Rosnay… J’espère que leur mobilisation portera ses fruits. Rendez-vous au SLPJ de décembre pour manifester ?
l
l
Le compte Instagram du mois

  Samsylou sur Instagram Naikawolf sur Instagram

Cet été, j’ai découvert deux comptes très actifs, centrés sur… des chiens. Naika et Lou, respectivement samoyède et croisée samoyède husky, ont des maîtresses aimantes qui postent quotidiennement des photos et des vidéos de leur vie, de leurs rares bêtises, des tours qu’elles apprennent… Comme les chiennes sont encore jeunes, on assiste à leur éducation, leur dressage, leurs progrès. Leurs maîtresses font de la photo, autant dire que les feeds sont magnifiques. Une dose journalière de beauté animale sur mes réseaux sociaux. Et pas besoin de préciser qu’il s’agit d’éducation positive ! Tu peux découvrir ces comptes en cliquant sur les photos.
l
l
Ma bande-son du mois
Mad MewMew Dance, un remix de SayMaxWell
La Llorona, du Disney Coco
Villain, du groupe Theory of a deadman
Cover de l’opening 5 de My Hero Academia, par Jonathan Young
Alone in this world, de Patrick Watson
Boom Boom Boom, remix de Jassumepastrop
Don’t Even Know It, de la comédie musicale Everybody’s talking about Jamie
 l
l
Mon Bullet Journal
Contre toute attente, mon Bullet Journal ne s’est pas retrouvé à court de pages en septembre : il en a même assez pour commencer octobre. Mes dailies révoltés se sont assagis avec la rentrée : vois comme désormais, une semaine tient sur une seule double-page.

Bullet semaine

Pour moi, le mois d’octobre s’est toujours assorti de couleurs sombres et froides, à l’opposé de l’orange réconfortant que lui attribue la majorité des bujoteuses. Encore une fois, ma page de garde s’orne de runes wiccas, même si je ne suis pas pratiquante.

Octobre

Mabon

Ma page sur le solstice d’été m’avait beaucoup plu, alors j’ai récidivé pour l’équinoxe d’automne, Mabon pour les intimes. L’occasion de piocher dans ma papeterie automnale et de recopier quelques doodles pour combler le vide. Le texte vient du compte Instagram de BettieRose Books.

Roxane

Début septembre, la youtubeuse Roxane ASMR a organisé son premier meetup sur Bordeaux. J’en garde un excellent souvenir ; on a eu des discussions sérieuse et ouvertes sur l’ASMR, ses détracteurs, la vision qu’on en a en France… Roxane a dédicacé mon BuJo !
 l
 l
Quand les YouTubeuses parlent Bullet Journal !
L’un de mes nouveaux passe-temps préférés : pomponner mon BuJo en regardant des YouTubeuses faire de même avec le leur. C’est inspirant et très feel good.
Les astuces de Margaux : Plan with me d’octobre
La booktubeuse Bulledop a fait son plan with me d’octobre… en mode ASMR ! Une version « normale » est disponible pour les réfractaires mais, touchée par son intention, c’est la version « avec » que je vous partage <3 On parlera de ma relation à l’ASMR dans un article à venir…
Je ne suis pas particulièrement fan de SolangeTeParle, mais son emploi du Bullet Journal est complètement à l’opposé des tendances esthétiques à la mode sur Internet et je trouve ses vidéos sur le sujet particulièrement intéressantes. Après tout, le Bullet est avant tout un système d’organisation !
Encore une vidéo de Solange, qui commence un nouveau Bullet pour l’année 2018
Elise Francisse, ma youtubeuse Bullet Journal préférée, a sorti son Plan With Me d’octobre <3
 l
En parlant de feel good, j’ai beaucoup apprécié ces articles…
10 raisons d’aimer l’automne
13 façons différentes d’utiliser les carnets qu’on collectionne et dont on ne sait plus quoi faire
l
l
Mon mois d’août en quelques mots
Il n’a connu que deux pics d’activité. Le premier d’entre eux m’a emmenée dans le fin fond du Lot-et-Garonne l’espace d’un weekend, pour une « rencontre attelée ». C’est un séjour qu’on s’est organisé, entre auteurs de L’Attelage (avec une Musheuse et une Contributrice !) chez Marine, de la meute Thêta. Au programme : piscine, barbecue, jeux de société… Et même une murder party dans l’univers du Seigneur des Anneaux (je jouais un Hobbit). Et une multitude de petites autres choses que je ne saurais énumérer exhaustivement. Si l’événement t’intéresse, nous avons posté plein de photos sur nos réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Facebook.
Quelques jours plus tard, départ pour Paris ! J’y ai passé huit jours. D’abord chez une tante, puis chez une bonne amie. Ça a été une semaine fantastique, essentiellement composée de découvertes de librairies parisiennes (comme le Renard Doré, la Dimension Fantastique, le Merle Moqueur…), de dégustations disparates (un McDo par-ci, un thé Mariage Frères par-là) et surtout de retrouvailles avec des ami.es très précieux (des fans de La Passe-Miroir, des gens de L’Attelage encore). Très fatigant, beaucoup trop de marche pour mes petites jambes, mais j’attendais ce séjour depuis des mois et il m’a comblée. À refaire l’année prochaine !
Avant, entre et après ces voyages, j’ai un peu lu, pas mal écrit, beaucoup joué aux jeux vidéo et rattrapé mon retard sur des cartoons et des séries comme Stranger Things ou Disenchantment.
 l
 l
Mon mois de septembre en quelques mots
Septembre a commencé de la même façon, puis je me suis secoué les plumes pour préparer ma rentrée. Mon année à l’IUT Métiers du Livre n’a commencé que le 20 septembre. À l’heure où je prépare cette Gazette, la première semaine de cours n’est pas encore achevée qu’une vilaine fatigue me colle déjà aux basques, et même mon sommeil exemplaire ne parvient pas à m’en défaire. C’est une bonne fatigue, les cours me passionnent… Il va falloir se ménager des périodes pour écrire, dans cet emploi du temps blindé.
Les clubs lecture ont repris : à la librairie du Contretemps et chez Mollat, où l’autrice Nathalie Bernard est venue nous rencontrer. Mais si : elle a écrit Sauvages, un roman que j’ai chroniqué ici la semaine dernière. Parler du quotidien des peuples amérindiens contemporains, du racisme qu’ils continuent de subir, s’est avéré très instructif.
En guise d’anecdote, je me suis teint les cheveux en rouge foncé. Et même si la couleur n’a tenu que l’espace de deux shampooings, c’était vraiment cool.
Et enfin, il y a eu le retour du blog ! Avec des bugs de mise en page et un nom de domaine tout pourri, mais le voici enfin, après presque deux mois de pause. La nouvelle organisation des articles vous plaît ? Vous vous y retrouvez ? Votre avis m’intéresse beaucoup, j’ai eu peu de retours dessus pour l’instant. Venez m’en parler !
l
l
C’en est fini pour cette Gazette. Et toi, tu as un Bullet Journal, tu suis des comptes canins sur Instagram ? Voici mes bons plans ; parle-moi des tiens en commentaire ! Il se pourrait que j’en fasse quelque chose dans la Gazette d’octobre…
l
Amitiés,
Chimène.
Partager sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *