Partir en Livre 2018

Cet été, la France entière s’est mobilisée pour une dizaine de jours en l’honneur de Partir en Livre, la fête nationale de la littérature jeunesse.
Cet événement existe depuis l’été 2014, auparavant sous le nom de Lire en Short. Mais il a connu une croissance des plus admirables ! Partir en Livre 2018, du 11 au 22 juillet, c’est :
– 500 000 participants
– 250 auteurs et illustrateurs jeunesse
– plus de 6700 animations autour de la lecture, mises en place par plus de 1200 organisateurs locaux
– un soutien de 40 partenaires nationaux
– 4 Livrodromes spécialement pensés pour les ados
– 28 000 livres offerts par les éditeurs et plus de 8000 Chèques-lire distribués
l
Durant ces onze jours de fête, des blogueurs partenaires ont publié quotidiennement des articles sur la littérature jeunesse. Je t’en partage la liste ici :
11 juillet : 5 raisons pour lesquelles j’aime la littérature jeunesse, par Le cahier de lecture de Nathan
12 juillet : Lire autrui : l’exil, par Pikobooks
13 juillet : 5 livres jeunesses qui ont donné envie de lire à Lupiot, sur son blog Allez vous faire lire
14 juillet : 5 livres avec lesquels Opalyne aurait aimé grandir
15 juillet : Deux des meilleurs livres de l’enfance de Mathilde, de Ma Malle aux Livres
16 juillet : Présentation de la BD « La Cité sans nom », par La Ronde des Livres
17 juillet : Relire ses livres jeunesse, par Marine’s Books
18 juillet : Les vers en littérature jeunesse, par Audrey du Souffle des Mots
19 juillet : De mai 68 à mai 2018 : une littérature pour passer le flambeau ? par La Voix du Livre
20 juillet : « Renommer le monde », par Cassandra Croque les Mots
21 juillet : BBenLivre vous observe : chronique d’ « IRL », par Misterkev
Le 22 juillet, Le cahier de lecture de Nathan a organisé un live sur sa chaîne Booktube : en voici la rediffusion
 
Chaque année, le programme de Partir en Livre m’allèche et j’essaie de participer au plus d’activités possible. 2018 a été généreuse avec moi : jamais encore je n’avais eu un programme aussi chargé. Ma contribution à Partir en Livre se divise en trois temps, trois événements distincts. Cet article est là pour te les présenter et faire un retour de mon expérience.
Le 11 juillet, j’ai été bénévole pour une journée d’activités organisée par l’association bordelaise de L’Escale du Livre (ceux-là même qui s’occupent du salon éponyme en avril ! J’ai d’ailleurs aussi été bénévole pour le salon). De 10 heures à 19 heures, dans la forêt de pins juste à côté de Bordeaux Lac, L’Escale a mis en place plein d’activités manuelles pour les enfants de 5 à 10 ans : des coloriages, des papertoys, des tampons, des lectures… Des illustrateurs jeunesse ont fait des tatouages éphémères et ont organisé des ateliers spéciaux pour dessiner des émotions, fabriquer des cerfs-volants, des masques… Un grand Drink’N’Draw a été préparé, mais version jeunesse : pas d’alcool, ça non, mais de la grenadine et de la menthe à l’eau (dont les bénévoles se sont servis quelques verres à la fin de la journée…). À la fin de la journée, l’association Ricochet Sonore a lancé des quizz musicaux autour de la littérature : gros succès !

Un tatouage éphémère que m’a fait l’un des illustrateurs

Notre mission était d’accueillir et de diriger les parents, d’encadrer les petits visiteurs à tous les ateliers, et d’aider à la logistique quand c’était nécessaire. Je n’ai pas vraiment de feeling avec les enfants, alors j’espérais que cette journée serait concluante pour moi (et pour ceux qu’on aurait l’audace de placer sous ma responsabilité). Eh bien, ça s’est très bien passé ! La moyenne d’âge était plus basse que prévu, on a surtout rencontré des petiots de 3 à 6 ans, tous déterminés à faire du coloriage quel que soit l’atelier où on les plaçait. Certains très timides, d’autres plutôt agités (une petite a passé dix bonnes minutes à imiter tous les animaux prédateurs qu’elle connaissait pour impressionner les bénévoles)… Tous adorables, en tout cas, de quoi attendrir un cœur de pierre. Comme il y avait la plage de Bordeaux Lac juste à côté, beaucoup de familles sont venues nous voir après leur aprem de baignade. Mine de rien, on a vu un public très diversifié, et c’était encourageant de voir les enfants nouer de nouvelles amitiés aux ateliers.

Photo prise par une organisatrice et diffusée sur les réseaux sociaux

l

l

Le 18 juillet, la plus grosse journée : Bordeaux a accueilli le Livrodrome de Partir en Livre !

Le Livrodrome est un ensemble d’ateliers qui s’est déplacé en France pendant toute la durée de Partir en Livre. Il s’est installé sur le Quai des Sports et a proposé toutes sortes d’activités : des tatouages éphémères, des cartes postales à envoyer sur d’autres continents, une caravane dans laquelle on pouvait prendre des photos instantanément imprimées… Et un pôle radio ! C’est aux radios que j’ai participé, à trois reprises.

Les auteurs invités avaient une booklist à composer : on leur posait quelques questions du type « Quel livre offrirais-tu à un ami ? » ou « Quel livre pour se remettre d’une rupture ? » et ils y répondaient à la radio, à tour de rôle. J’ai eu la chance d’animer la booklist de Manon Fargetton, une autrice dont j’aime beaucoup le travail. Elle a choisi des livres de Flore Vesco, de Vincent Villeminot et de Marie-Aude Murail ! Que de valeurs sûres.

La caravane dans laquelle on pouvait prendre des photos spéciales Partir en Livre

Pour chaque activité qu’on faisait, on pouvait recevoir des chèque-lire ! À dépenser dans l’année à venir ou sur place, dans la mini-librairie tenue par les libraires de Mollat. C’est aussi elles qui avaient la garde des éventails et des chapeaux.

Leur stand bien décoré

J’ai pu participer à deux séances de radio : la première était un débat organisé autour de deux livres, The Hate U Give d’Angie Thomas et Nous les Filles de Nulle Part d’Amy Reed. Avec Axel, du blog Axellement vôtre, et Agathe, une amie lycéenne, nous avons parlé de ces romans à l’antenne, et ça a été une expérience très enrichissante. Ça n’avait de débat que le nom finalement, vu qu’Axel, Agathe et moi nous sommes mis d’accord sur chaque sujet lancé par l’animatrice ! Il faut dire que ces ouvrages sont du genre à remuer les cœurs et les esprits, mais avec de bonnes valeurs à transmettre : même sans s’opposer les uns aux autres, nous avons trouvé beaucoup de choses à dire dessus.

Un autre tatouage éphémère

Je me suis inscrite à un atelier d’écriture animé par Manon Fargetton : il était question de rédiger une lettre à un objet cher, qu’il s’agisse par exemple d’un doudou, d’un stylo, d’un souvenir… J’ai donc écrit à ma trousse, qui de base est une trousse de bain, mais me sert au quotidien pour mes crayons/feutres/stylos/washis/autres. Grand amour entre cette trousse et moi.

 

Dernière activité de cette longue journée, et celle que j’attendais avec le plus d’impatience : une heure de radio libre avec la booktubeuse Lemon June et l’autrice Betty Piccioli (elle a publié A.I. Amis Imaginaires chez Castelmore) ! C’était aussi la séance radio qui allait conclure la journée pour le Livrodrome. On avait préparé à l’avance des listes de questions « impossibles », littéraires et farfelues, pour être sûres de bien s’amuser et de ne pas tomber en rade de sujets. Ça a été efficace, tellement efficace qu’on n’a fait que le tiers de ce qu’on avait prévu en une heure ! Quelques exemples des questions : Tu pars pour une mission d’un an sur une île déserte et tu as le droit d’emporter avec toi 4 livres : un pour chaque saison. Quels livres choisis-tu ?
Si Harry Potter avait la saveur d’un aliment, ce serait lequel ? 
Certainement mon meilleur souvenir de la journée. Par contre, que d’énergie dépensée : je ne tenais plus debout en rentrant chez moi !

l

Voici mon Haul spécial Partir en Livre :
Déjà, un magnifique tote-bag et des autocollants spécial Partir en Livre 2018 ! Ce jaune vif rendra du soleil à mes journées d’hiver. En haut de la photo, c’est une plaque des tatouages éphémères proposés dans le Livrodrome. Il en restait le soir alors hop, j’en ai profité… En bas, c’est une photo prise dans la caravane prévue à cet effet, avec un joli fond et une belle mise en page ! Topissime comme souvenir, non ? Si seulement il y avait des machines comme ça dans les salons du livre !
Et enfin, le Book Haul. Avec tous les chèque-lire qu’on m’a offerts, j’ai fait quelques folies… La soutenable légèreté de l’être est dédicacé par Karensac, la dessinatrice (dont je t’invite à découvrir le travail, surtout sur Instagram, elle est très gentille et talentueuse). Lettre à l’ado que j’ai été me faisait de l’œil depuis un sacré bout de temps et franchement, quelle claque… ça a été mon coup de cœur de juillet, si tu as un peu suivi les Gazette Dodécadentes. Comme Nous les Filles de Nulle Part, c’est le genre de bouquin à lire absolument, une fois dans sa vie. Classiques ! a été écrit par Redek et Pierrot, les booktubeurs du Mock qui ont animé la radio toute la journée. Ils ont rédigé des discussions philosophiques mêlant références de la littérature classique et de la pop culture, autrement dit : alléchant.
l

l

Ma dernière participation à l’édifice de Partir en Livre 2018, vous pouvez la consulter quand vous voulez : il s’agit d’un article spécial littérature jeunesse, écrit dans le cadre de l’événement OFF qui a duré du 23 juillet au mois d’août. Les blogueurs et booktubeurs volontaires ont été invités à créer du contenu exclusif pour célébrer Partir en Livre à leur façon – c’était déjà le cas en 2017.
Cette année, je suis partie à la pêche aux anecdotes parmi les écrivains jeunesse. Aimerais-tu en savoir plus sur l’exil en Slovaquie de Flore Vesco, la collection de valises et Timothée de Fombelle ou les crises de transparence de Nathalie Stragier ? Je t’en prie, c’est par ici…
l
L’existence de Partir en Livre est déjà une petite victoire : cet événement légitime la littérature jeunesse à l’échelle nationale. Je suis ravie d’avoir pu y participer à travers trois expériences aussi variées.
Chaque été depuis quatre ans, les organisateurs innovent et multiplient les initiatives pour rendre Partir en Livre toujours plus présent, toujours plus vivant. Que nous réservent-ils pour 2019 ?
l
Amitiés,
Chimène.
Partager sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *