La Passe-Miroir : L’Esprit de famille du Pôle

 

Il est mon dieu, mon unique maître; c’est le plus beau, le plus grand et le plus blanc des Esprits de Famille… Le Seigneur Farouk, roi du Pôle, m’a inspiré une chanson.
Le Sieur Farouk est originaire du roman La Passe-Miroir, de Christelle Dabos. Si tu n’as pas encore commencé cette saga littéraire absolument révolutionnaire, cours, fonce, vole. Tu ne le regretteras pas.

 

Trêve de mondanités, le Sieur Farouk, donc. Par contre, sache que si tu n’as pas lu le tome 2 de La Passe-Miroir, cette chanson va te spoiler l’intrigue, et beaucoup !! J’espère que ceux qui resteront apprécieront ce modeste hommage à Sa Blancheur…
Cette chanson a été écrite sur la fansong « Pegasus Device », composée par SlyphStorm. Donc les paroles et le passage instrumental indiqué au milieu fonctionnent avec…

 

L’Esprit de famille du Pôle

 

Je suis de ces esprits blasés qu’il est impossible de dérider
Siestes et jeux futiles font mon quotidien et si tout m’interpelle, on ne me parle de rien
 
Mes sujets n’ont de cesse de venir à mes pieds, de jouer les humbles asservis, de quémander, d’exiger
L’un un nouveau domaine, l’autre un meilleur titre ; de leur quête de gloire je suis l’arbitre

 

Je suis omnipotent, du Pôle l’égérie
On me dit puissant mais, ma mémoire s’effaçant
Au gré de Ses caprices me cause plus de soucis
Que toutes les frivolités de ma cour réunies
 
Tous mes nobles illusionnent jour et nuit
Du vernis sur leur âme, leurs manches cachent tant de lames
Car chacun de nous a un statut défini
Et moi j’ai le meilleur rôle, l’Esprit de famille du Pôle

 

Dans la masse de mes courtisanes empressées, alourdies de diamants, m’alanguissant de caresses
Une beauté dangereuse a su se démarquer : ma tendre Bérénilde, redoublant de tendresse
 
Si tu savais ma précieuse, ma douce, combien j’apprécie nos entrevues régulières
Ta présence près de moi rend moins éphémères les souvenirs divers qui se dérobent à moi…

 

Je suis omnipotent, du Pôle l’égérie
On me dit puissant mais, ma mémoire s’effaçant
Au gré de Ses caprices me cause plus de soucis
Que toutes les frivolités de ma cour réunies
 
Tous mes nobles illusionnent jour et nuit
Des sourires attentifs, de vilains coups de griffes
Car chacun de nous est maître en hypocrisie
Et moi j’ai le meilleur rôle, l’Esprit de famille du Pôle

 

[passage instrumental]
 
Parfois, loin de toute vigilance, mon esprit alerte retrouve son indépendance
L’oubli déserte mon cœur, et pour quelques heures, je m’affranchis de mon rôle d’Esprit de famille du Pôle
 
Mais quand mes pensées s’envolent, mon indépendance fait place au déni
Je deviens l’être oisif et frivole que mes nobles tiennent à leur merci
 
Ma taille, ma force, mon regard hypnotique ne me sont d’aucun secours
Quand abruti de narcotiques, j’affronte les complots de ma cour

 

Je suis omnipotent, du Pôle l’égérie
On me dit puissant mais, ma mémoire s’effaçant
Au gré de Ses caprices me cause plus de soucis
Que toutes les frivolités de ma cour réunies
 
Tous mes nobles illusionnent jour et nuit
Du vernis sur mon âme, et mon sang sur leurs lames
Car chacun d’eux bouscule l’échiquier béni
Qui me donnait le meilleur rôle, l’Esprit de famille du Pôle

 

Je crois me rappeler un temps lointain, un rebelle familier qu’on appelait Odin
Les sensations s’effacent, que d’évanescence, quand ma psyché s’enfonce dans la décadence

 

Tous mes nobles illusionnent jour et nuit
Du vernis sur leur âme, le paraître est leur arme
Car chacun d’eux malgré lui, me séquestre à l’infini
Dans le moule de leur idole, l’Esprit de famille du Pôle

 

Reste amorphe et scelle tes charmes
Imite tes frères et sœurs
Ton aura sera ton arme
Et l’oubli s’ancre dans ton cœur
Reste inerte et sèche tes larmes
Ta mémoire abusée
Servira ton rôle
D’Esprit de famille du Pôle…

 

 

Alors, ça t’a plu ? Toi aussi, le Sieur Farouk te fait tourner la tête ? Il a tant conquis la mienne que mon fanatisme ne connaît plus aucune limite ! Outre cette chanson rédigée à son endroit, j’ai également réalisé un cosplay de lui à l’occasion de Partir en Livre 2017, et du tournage d’une fanvideo sur le personnage de Berenilde (que tu peux aller regarder ici, objectivement c’est d’une super qualité <3).

(Voilà, c’est moi)

 

Ma coque de portable est aussi à l’effigie de Farouk. Jamais assez pour honorer le seigneur du Pôle !

 

Partager sur les réseaux sociaux

3 commentaires

Forever Fantasy · 18 septembre 2018 à 22 h 36 min

Voici une chanson bien sentie 🙂 J’ai adoré la série de ma Passe miroir, mais j’avoue que, de façon plus banale peut être (empathie avec l’héroïne toussa toussa) c’est le sévère mais pas si piquant Thorn qui a retenu toute (ou presque) mon attention.
Je vais référencer ton superbe blog avec grand plaisir, malheureusement c’est plus une impasse qu’une rose des vents car je suis peu active et j’ai donc peu de visiteurs…

ForeverFantasy · 19 septembre 2018 à 9 h 48 min

Bonjour
voici une chanson rondement menée 🙂 <3 Personnellement j'adore la série de la Passe miroir mais c'est (de façon plus banale peut-être: empathie avec l'anti-héroïne, toussa toussa) le sévère mais pas si piquant Thorn qui a toute mon attention. Malgré la beauté du site de Christelle Dabos je n'avais pas réalisé que la Passe miroir avait une telle fandom… J'ai lu ta chronique et je partage à 100% ton avis sur son style, qui nous emporte tout autant que l'originalité de son univers je trouve.
Je vais référencer avec grand plaisir ton blog, qui me plait beaucoup, mais c'est hélas plus une impasse qu'une rose des vents car je suis peu active, donc peu lue…

    Chimene · 19 septembre 2018 à 13 h 41 min

    Bonjour,
    merci beaucoup ! J’ai du mal avec Thorn personnellement, mais la majorité du fandom l’adore ! Ledit fandom est très étendu en effet, c’est impressionnant pour un roman francophone, mais on ne peut que s’en réjouir 🙂 Vivement le tome 4, hein !
    Merci tout de même <3 Je suis ravie qu'il te plaise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *