Gazette Dodécadente #8 : Janvier 2018

 

C’est un rendez-vous littéraire exclusif au blog. Remix exotique du Sunday’s Book, librement inspiré du « C’est le 1er, je balance tout » inventé par Julia Lupiot sur son blog Allez vous faire lire, il est mensuel et servira de bilan sur l’activité du blog, mais aussi de bilan de mes pérégrinations sur la planète Internet (parce que la culture Internet, j’adore ça).
Pourquoi « Gazette dodécadente » ? Parce que je trouve le mot « gazette » tout mignon ; parce que le suffixe « dodéca » désigne un groupement de douze unités, comme les douze mois de l’année ; parce que la « décadence » est un terme que j’affectionne tout particulièrement en écriture, et que j’essaie de le caser dès que possible dans tous les domaines où j’ai mon mot à dire (un peu comme « divagation »).

 

Quels articles ont été postés sur le blog ?
Book Haul d’octobre, novembre et décembre 2017
Chronique du Septième Guerrier-Mage, de Paul Béorn
Compte-rendu du salon du Livre de Montreuil, édition 2017
Chronique de Réda et la révolte des génies, de Florent Gounon (tome 3)
Chronique des Sœurs Carmines, d’Ariel Holzl (tome 1)

rr

 rr

Quels livres ai-je lus ce mois-ci ? Classement du top au flop
La princesse de Montpensier, de Madame de Lafayette : **
L’existentialisme est un humanisme, de Jean-Paul Sartre : **
Les Tripodes, de John Christopher ; intégrale : **
Shanoé, de Lorris Murail : **
Vipère au poing, d’Hervé Bazin : ***
Harry Potter et la Chambre des Secrets, de J. K. Rowling ; tome 2 : ***
La princesa de Eboli, d’Almudena de Arteaga : ***
Je suis ton soleil, de Marie Pavlenko : ****
Harry Potter and the Philosopher’s Stone, de J. K. Rowling ; tome 1 : ****
Les Sœurs Carmines, d’Ariel Holzl ; tome 2 : ****

rr

rr

Et où en sont les challenges du blog ?
Le challenge de la Coupe des 4 Maisons continue ! Pour suivre sa progression, par ici.
Coupe des 4 MaisonsPour l’instant, mon score personnel s’élève à 1320 points. L’an passé, mon score était de 1360 points au total… Il y a de vifs progrès si j’atteins ce nombre dès la moitié de cette année !
Allez Serdaigle, on ne lâche rien !
 rr

rr

Les chouettes articles de mes collègues blogueurs.euses
Chronique vidéo des Sœurs Carmines, par Lemon June
Les 10 révolutions livresques de Fairy Neverland pour 2018
Les coups de coeur 2017 de Lupiot, made in Allez vous faire lire

 rr

rr

Les trésors d’Internet
La librairie Mollat fait le tour du monde avec sa drôle de façon de promouvoir les nouveautés littéraires
Les auteurs ado/adulte écrivent-ils de véritables romans ? Spoil : OUI. Par ActuaLitté
Pourquoi a-t-on encore besoin des librairies à l’ère numérique ?

 rr

rr

En janvier, casque vissé sur les oreilles, j’ai découvert ces musiques-là…
Candy Store, de la comédie musicale Heathers
Under the Water, d’Aurora
Dommage, de Bigflo & Oli
Non Stop, de la comédie musicale Hamilton : an American Story
Wait for it, de la comédie musicale Hamilton : an American Story
Who lives who dies who tells your story, de la comédie musicale Hamilton : an American Story
Aaron Burr, Sir, de la comédie musicale Hamilton : an American Story
Le générique du film Kimi No Na Wa
Cool Cat in Town, de Tape Five

rr

rr

Devine ce qu’il m’est arrivé l’autre jour…
Chargé, le mois de janvier. Heureusement que les vacances scolaires se sont terminées plus tard que d’habitude.
Fin janvier, je suis partie en voyage scolaire à Vienne, capitale de l’Autriche, pendant trois jours et demi. Plus deux jours et demi de bus, que j’ai meublés avec force lectures (3 romans !) et micro-siestes. Nous n’avons eu que très peu de neige, uniquement sur le chemin, en Allemagne ; en un sens tant mieux, parce que même sans ça, on avait diablement froid. Les musées ? Je ne les ai pas trouvés passionnants. En revanche : les rues surchargées de la Vienne chic ; les attelages traditionnels qui baladaient les touristes ; les « hello » lancés par les locaux avec un accent à couper au couteau ; les fameux caffe konditorei qui nous régalaiet de struddle aux pommes et de chocolat viennois ; les supermarchés Billa, qu’on retrouvait toutes les deux rues et qui nous servaient de principale source d’approvisionnement alimentaire… Il faut dire que les sandwichs fournis par l’auberge de jeunesse, c’étaient des triangles d’autoroute.
À l’occasion de ce voyage, j’ai donc relu les deux premiers tomes d’Harry Potter, le premier en VO, d’ailleurs. Nouvel objectif défini : tous les relire d’ici juin.
Je rattrape enfin le monstrueux retard accumulé en écriture de chroniques. Il faut dire que le salon de Montreuil m’a mis pas mal de pépites sur les bras ; maintenant, il y en a plein d’avance ! Je vais tenter d’en garder quelques-unes de côté pour le mois de juin, quand je n’aurai plus le temps de lire, noyée sous les épreuves du bac.

rr

rr

Mon bullet journal en janvier…
BJPassion comédie musicale, on continue avec Heathers, et ma chanson préférée : Candy Store, une bad guy’s song de toute beauté

rr

BJLe tracker écriture de février est encore vierge (les bacs blancs m’ont retardée), mais n’aie crainte : il va finir saturé…

rr

 

Février BJPage de garde de février. « J’aime quand tu te tais, tu es comme absent.e » ; début d’un poème de Pablo Neruda. Il paraît que c’est une déclaration d’amour, personnellement je comprends surtout ça comme un bitchage en règle… « J’aime quand tu te tais, ça me fait des vacances »

rr

Prochaine Gazette : 28 février

rr

Rr

Amitiés,
Shishi et La Chimère.
Partager sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *