Salon Lire en Poche 2017 : compte-rendu

 

Comme chaque année depuis maintenant sept ans (nom de diantre, ça ne me rajeunit guère), j’ai passé une après-midi au salon du livre Lire en Poche, le 7 octobre 2017.
Lire en Poche, qu’est-ce que c’est ?
Salon du livre qui se déroule début octobre à Gradignan depuis maintenant treize ans, Lire en Poche met surtout l’accent sur la littérature générale, en dépit de quelques spécialisations occasionnelles grâce aux thèmes annuels proposés. Cette année, 25 000 visiteurs sont venus au Théâtre des Quatre Saisons, qui accueille la manifestation, pour profiter des rencontres et des animations réparties sur le vendredi, le samedi et le dimanche.

LEP 2017

rr

Cette année, le thème était « Les pouvoirs de l’imagination ». Bien sûr, et moi je suis blogueuse beauté. Si tu suis le blog depuis plusieurs mois, tu auras certainement vu passer le gros coup de gueule que j’ai poussé en juin à l’annonce de leur fameux « Prix des littératures de l’Imaginaire ». Pour ne pas me répéter, je t’en file juste un lien ici, mais je t’invite à aller le lire pour comprendre en quoi leur prétendue thématique me dérange profondément dans l’application qu’ils en ont faite.
Après mon cours de théâtre hebdomadaire, j’ai pris la navette spéciale qui relie le centre-ville bordelais au site de Lire en Poche et commence l’aventure.

LEP 2017

rr

D’abord, petit tour d’horizon : je connais la topographie par cœur mais c’est agréable de parcourir le salon un peu au hasard pour retrouver ses repères.

LEP 2017

rr

LEP 2017

rr

Comme d’habitude, j’ai bardé mon sac de badges idéologiquement engagés : soutien au Labo des Histoires, à l’Escale du livre, au collectif de l’Attelage (coeur sur vous les Attelés <3 ), aux éditions Flammèche, et affirmation de mon appartenance au club des amateurs de thé anonymes. Du lourd.

LEP 2017

rr

L’unique auteur que j’ai prévu de rencontrer cette année : Pierre Pevel, qui a entre-autres écrit Le Paris des Merveilles, un bijou, je te mets un lien vers ma chronique au cas où tu ne connaîtrais pas encore.

LEP 2017

 

Christelle Dabos était aussi présente, mais pas de dédicace ce samedi : je l’avais vue la veille à la librairie Mollat, pour une autre séance de dédicaces. Le but étant, justement, de pouvoir tailler bavette avec elle au calme dans Mollat (enfin y avait du monde quand même) sans avoir à me taper la queue que je devinais impossible qu’elle aurait à son stand Lire en Poche.
C’est un amour cette dame <3

LEP 2017

rr

Cette année, le salon offrait un exemplaire de Manhattan à l’envers, de Peter F. Hamilton, à tous les visiteurs. Parce que tant qu’à promouvoir les littératures de l’imaginaire, autant offrir un bouquin d’un auteur anglophone, allez, les francophones n’en valent pas la peine… Bref. J’ai quand même pris mon exemplaire, hé.

LEP 2017

err

Et le Prix de l’imaginaire 2017 de Lire en Poche revient à… J. R. R. Tolkien ! Mille bravos. Il doit en être super flatté, dans sa tombe.

LEP 2017

rr

Je l’avais prédit : les bouquins de Tolkien sont tous ornés d’un joli bandeau pour vanter le Prix à sa… juste valeur.

LEP 2017

rr

rr

Quelques photos de la « Bibliothèque idéale de l’imaginaire », une immense affiche sur laquelle les visiteurs avaient la possibilité d’écrire leurs titres d’imaginaire préférés. Comme tu peux le voir, dans le lot, il y a quelques perles…

LEP 2017

rr

LEP 2017     LEP 2017

LEP 2017     LEP 2017

rr

rr

Mon unique craquage du salon : Le septième Guerrier-Mage, de Paul Béorn. Un auteur d’imaginaire francophone en dédicace dans la tente jeunesse, je n’ai pas résisté au combo. Une rencontre très sympathique, et un bouquin fort bien écrit que je suis actuellement en train de lire. Conclusion : une belle chronique en perspective !

LEP 2017

rr

rr

A 14 heures 30, rendez-vous dans l’auditorium de la bibliothèque voisine pour une conférence sur les littératures de l’imaginaire en compagnie de Pierre Pevel, Olivier Gay, Stefan Platteau et Michel Robert : « Multiples facettes de la fantasy ». Très instructif et les traits d’humour que se lançaient les auteurs valent de l’or.
LEP 2017Ouaip, je ne disposais pas d’une super vue sur Michel et Stefan, tous deux de dos…

rr

rr

Après, retour sur le salon pour une dédicace de Pierre Pevel ! Amoureux de son Paris des Merveilles, bonne nouvelle pour vous : si Pierre n’envisage encore rien de concret, il ne considère pas la série comme finie et écrira sans doute au moins un autre tome. Moi, ça m’a fait chaud au cœur, parce que la fin du tome 3 me semblait bien légère pour une fin de trilogie…

LEP 2017

rr

LEP 2017

rr

rr

Et devine qui j’ai croisé devant le stand de Christelle Dabos ? Nathan, du blog Le cahier de lecture de Nathan, et Lemon June,  la booktubeuse ! Une Bordelaise et un ex-Bordelais ; les revoir fut un plaisir.
Pour l’anecdote, en me voyant, Lemon June m’a pointée du doigt et a dit qu’elle se souvenait de mon cosplay de Farouk (de La Passe-Miroir). Mon pauvre cœur a mis du temps à redescendre de son petit nuage.
LEP 2017Elle avait pas les boucles d’oreilles-citron, déception !

rr

Après sonnèrent 17 heures et j’ai décidé de rentrer chez moi. Un petit aperçu de mon bilan matériel du salon :

LEP 2017

rr

  Je suis heureuse d’avoir vu autant de beau monde cette année. Et de m’en sortir avec un seul craquage relativement raisonnable… Et à part concernant le Prix spécial et le roman offert, Lire en Poche a quand même fait quelques beaux efforts pour promouvoir l’imaginaire francophone ; ça se respecte.
Déçue de pas avoir rencontré la blogueuse Pikobooks… On a dû se croiser sans que je la voie le samedi.
A l’année prochaine ?

 

Amitiés,
Chimène.
Partager sur les réseaux sociaux

2 commentaires

Pikobooks · 22 octobre 2017 à 20 h 22 min

Mais… mais… mais… on s’est vues ! 😆 c’est juste que tu discutais avec Nathan et Lemon et que bah on s’est pas reconnues. Mais j’étais dans la queue avec Nathan. Oh mais quel dommage. Ce que la timidité nous fait louper quelques fois… je suis désolée.
L’année prochaine ? 😃😁

    chinmokuchimere · 22 octobre 2017 à 21 h 02 min

    Ah mince 0o0 c’est pas passé loin alors ! Je t’ai pas reconnue T_T
    Clairement l’année prochaine ! Voire avant, l’escale du livre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *